Blog

L’interview Macadam de Meagan Spooner

1 février 2013

L’interview Macadam de Meagan Spooner

Meagan Spooner est l’auteur de la trilogie Syrli. Elle vit aux Etats-Unis, en Virginie du Nord. Elle travaille actuellement à l’écriture d’une nouvelle série de romans « These broken star », en collaboration avec Amie Kaufman, dont le 1er tome paraitra cet automne aux Etats-Unis. En attendant, l’auteur de Syrli a répondu à notre interview portrait !

La description de mon univers :

 Au quotidien, j’écris dans mon bureau où j’ai mon ordinateur, des trucs à grignoter et mes livres. (Voir la question suivante !) Mais ce qui est cool quand on est écrivain c’est qu’on peut s’évader à travers ses pensées n’importe quand, n’importe où – dans l’Histoire, ou un univers fantasy ou très loin dans le futur et la science-fiction. Il n’y a pas de limite. Je crois que mon lieu imaginaire préféré c’est quelque part dans la nature… J’aime les forêts, les rochers en bord de mer, les recoins obscurs où vous ne savez jamais ce qu’il peut vous arriver. J’utilise beaucoup Pinterest pour imaginer de nouveaux lieux fictifs à explorer.

L’endroit où je préfère écrire :

Ma réponse à cette question est assez ennuyante. J’aime être dans mon bureau, derrière mon ordinateur. J’ai une bonne configuration avec plusieurs écrans (ce qui facilite la relecture), un poster avec la couverture de mon livre, des étagères pour mes livres, un tableau avec les mails de mes fans et des citations qui m’inspirent, et, le meilleur de tout ça… mon chat, Icarus, il dort la plupart du temps dans son panier, sur le bureau, à côté de mon ordinateur ! Je ne suis pas douée pour résister aux distractions donc je n’arrive pas à travailler dans un café ou un autre endroit public.

Le personnage de roman que j’aimerais être :

Je crois que ce serait marrant d’être Lyra Belacqua de la « Boussole d’or »(1). Pas seulement pour ses aventures au Jordan College mais surtout pour son compagnon de vie Pantalaimon, son « daemon »[NDLR : un daemon est un animal dont la vie est lié à celle de son humain et inversement. Sa forme n’est définitive qu’à la puberté de l’humain et reflète sa personnalité]. Je ne suis pas sure d’avoir envie de vivre toute sa vie car la fin est un peu dure, mais son enfance est géniale !

(1) A la croisée des mondes – Tome 1 : La boussole d’or de Philip Pullman

La créature surnaturelle qui m’attire le plus :

Il n’y a pas vraiment de créature qui m’attire particulièrement. D’une part, je crois que les humains sont déjà assez compliqués comme ça à décrire. D’autre part, je crois que l’attrait pour un livre vient moins de la créature elle-même que de la façon dont l’auteur la fait vivre. Cela dit, j’adore la mythologie et les contes de fée  donc n’importe quoi venant d’un conte de fée attire rapidement mon attention.



Ce qui me fait vraiment peur :

Les araignées. J’aimerais avoir une réponse spirituelle et profonde à cette question comme « la solitude », « l’obscurité », mais… nan ! C’est les araignées. Elles me font tellement peur qu’elles éteignent l’étincelle de vie en moi.





Je ne peux pas aller à une séance de dédicace sans :

Mon médaillon Syrli. J’ai trouvé ce collier sur Etsy, juste après avoir fini d’écrire Syrli, et j’ai été surprise de voir comme il collait bien à l’histoire avec ses engrenages, la petite abeille, l’oiseau sur la chaîne, le médaillon en forme de livre. Je me suis dit que si jamais je publiais mon livre, je m’achèterais ce médaillon. Donc quand le 1er tome de Syrli a été vendu, je me suis précipitée pour commander le médaillon. A l’intérieur, je garde les portraits de Syrli et Oren.

Mon meilleur souvenir d’écrivain :

Il y a tellement de bons moments que c’est dur d’en choisir un seul. La première fois qu’on m’a dit que j’allais être publiée, c’était incroyable. La première fois que j’ai vu la superbe couverture de mon livre. La première fois que j’ai tenu mon livre dans mes mains. Entendre l’audiolivre pour la première fois. Mais je crois que mon souvenir préféré entre tous, c’est ma première lettre de fan, c’était une écolière américaine de 12 ans. J’ai cette lettre imprimée et punaisée sur mon tableau près de mon ordinateur, comme ça je peux la regarder quand le travail commence à être dur ou si j’ai une petite baisse de confiance. C’est la lettre de fan parfaite qui me rappelle pourquoi j’ai décidé d’écrire.

Le livre que je ne pourrais pas écrire :

C’est une question difficile parce que dès que quelqu’un me dit que je ne peux pas faire quelque chose, je veux plus que tout y arriver. Même si ce quelqu’un c’est moi. Donc si je disais que je ne serais pas capable d’écrire un roman épistolaire contemporain qui se déroule en Islande avec une équipe loufoque de spéléologues enquêteurs criminels… Et bien ce serait certainement mon prochain projet.

Si Syrli avait une bande-son ce serait :

Quand j’écrivais Syrli j’écoutais beaucoup de B.O de films et de séries, en particuliers les B.O de Princesse Mononoké, Battlestar Galactica et le Labyrinthe de Pan. De la bonne musique atmosphérique, dramatique et un peu effrayante !

Si je pouvais choisir un réalisateur pour mon livre :

Question difficile ! Je crois qu’il faudrait quelqu’un qui sache faire quelque chose d’effrayant et esthétique à la fois. Guillermo Del Toro et sa façon d’envisager le Labyrinthe de Pan, par exemple. Ou les premiers films de Tim Burton (mais pas ceux qu’il a réalisés récemment).

Ma bibliothèque idéale :


La bibliothèque de La Belle et la Bête dans la version de Disney correspondrait assez bien. Si les rayons s’approchent des limites du ciel, alors c’est une bibliothèque qui me plait ! Pour être un peu plus réaliste, j’aimerais juste avoir une bibliothèque assez grande pour ranger tous mes livres. Actuellement, certains de mes livres sont dans des cartons sous mon lit et je trouve ça trop triste.

L’adresse de mon site : http://www.meaganspooner.com

Mon compte twitter : @MeaganSpooner

Mon compte Pinterest : http://pinterest.com/meaganspooner/

Ma page Facebook: http://www.facebook.com/MeaganSpoonerBooks

Thèmes, , , ,

Écrire un premier commentaire